La polémique sur le halal : Une diversion… profitable

La polémique sur le Halal

 

Un champ d’application très large

Halal, en arabe, signifie simplement « licite », et concerne un champ d’application bien plus large que celui du seul secteur agroalimentaire.

La certification halal s’applique en effet également aux médicaments (vaccins, alicaments, etc.), aux cosmétiques et aux produits de soins personnels, aux vêtements et aux services tels que la banque, la finance, les hôtels – restaurants et même la logistique « , explique-t-on sur le site du Club Halal organisé par l’Agence wallonne à l’exportation (Awex).

 La conformité de l’abattage

Ce que consomment les musulmans doit répondre en effet à une série de critères qui trouvent leurs origines dans le Coran, ce qui n’empêche nullement des interprétations variées.

Pour les aliments par exemple, la loi islamique interdit qu’un aliment halal puisse contenir du cochon ainsi que d’autres et multiples espèces telles que le chien, le serpent, les animaux carnivores munis de griffes…

Du respect de ces règles, découle un marché du halal sur lequel n’hésitent pas à rebondir de très nombreuses entreprises belges. L’Awex a ainsi mis en place son Club Halal qui permet à une centaine d’entreprises d’échanger des informations indispensables en vue d’une bonne insertion sur ce marché aux contours flous.  » Contrairement au label bio qui se base sur un code humain, le label halal s’appuie sur des textes sacrés dont résultent de nombreuses interprétations. Il y a donc énormément d’associations, religieuses ou non, qui participent au processus de certification. En fonction du pays dans lesquels elles souhaitent investir, nous conseillons à nos entreprises les certificateurs appropriés « , explique Marc Deschamps.

Se croisent donc autour du marché du halal des ambitions économiques, politiques ou religieuses qui ne favorisent pas toujours sa transparence en profitant de l’absence de normes universelles, mais qui n’entravent nullement son essor. Que ce soit pour des raisons identitaires ou sincèrement religieuses, les prescrits coraniques gardent en effet une grande importance dans la vie de très nombreux musulmans.

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*