Des résidus de porc dans les kebabs halal

0
85
test-adn 301

test-adn 301

Des résidus de porc dans les kebabs halal

Vingt échantillons ont été confiés à un laboratoire. Dans sept cas, il y avait une faible proportion de viande de cochon, interdite par l’islam.

Le scandale de la viande de cheval étiquetée comme du bœuf rejaillit sur d’autres aliments. Dans la foulée de cette affaire, la chaîne de télévision RTL a fait tester en Allemagne la viande de kebabs; son enquête a montré la présence de porc. Le Conseil central islamique suisse (CCIS) a décidé de réaliser la même opération et a récolté vingt échantillons, tous garantis halal par les vendeurs. Le laboratoire bernois Biosmart a décelé du porc dans sept cas, mais dans des proportions ne dépassant pas 0,1%. Le CCIS reconnaît «qu’il ne peut s’agir d’incorporation malveillante et délibérée», mais il se dit néanmoins «choqué».

Le chimiste cantonal vaudois, Bernard Klein, estime que cette contamination est probablement due à de l’inattention lors du nettoyage d’instruments ayant servi pour de la viande de porc. «Un taux inférieur à 0,1%, ça représente moins de 1 g pour 1 kg. A peine une pointe de couteau», tempère-t-il. Bernard Klein rappelle que tous les tests réalisés en Suisse romande sur les pains à kebabs ces deux dernières années n’ont révélé aucune anomalie. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre nom ici
S'il vous plaît entrez votre commentaire!