Les associations halal manquent de transparence

 

Comme le cite l’association Asidcom dans son enquête de 2008 « on constate souvent que dans les cahiers des charges, les procédés sont mal explicités et peuvent induire un abus de confiance par rapport aux consommateurs.
Citons par exemple AVS qui prend le soin de préciser dans sa charte sans assommage au
préalable » alors que l’association pratique l’électrochoc après la saignée rituelle (http://www.asidcom.org/IMG/pdf/Enquete_certificateurs_halal_ASIDCOM_2009.pdf)

Ce qui est pire que l’electronarcose  puisque cela entraîne une fibrillation du coeur et un arrêt cardiaque. L’animal dans ce cas meurt a cause du choc et non de la saignée.

 

« Asidcom réfute clairement l’étourdissement qu’il soit ante ou post-mortem. Dans ce dernier cas, elle considère qu’un animal qui meure du choc électrique et non pas de la saignée ne garantit pas le caractère « halal » de sa viande. Cette pratique est pourtant déjà utilisée par des abattoirs, notamment certains parmi les certifiés « AVS », du nom de l’organisme de contrôle Halal « A Votre Service ». Hocine Belatoui du département abattoir d’AVS justifie l’utilisation du choc électrique post-abattage pour les volailles pour « des raisons économiques et uniquement sur demande de l’abattoir pour éviter la casse des ailes et des volatiles ».  »

As quoted by the Asidcom association in its 2008 survey “we often find that in the specifications, the procedures are poorly explained and can lead to a breach of trust in relation to consumers. Let us quote for example AVS which takes care to specify in its charter “without stunjning ”while the organisation practices post cut stunning

(http://www.asidcom.org/IMG/pdf/Enquete_certifiers_halal_ASIDCOM_2009.pdf)

« Asidcom clearly refutes stunning whether it is ante or post-mortem. In the latter case, it considers that an animal that dies from electric shock and not from bleeding does not guarantee the « halal » nature of its meat.

 

However, this practice is already used by slaughterhouses, notably some of the « AVS » certified, named after the Halal control body « At Your Service ». Hocine Belatoui of the slaughterhouse department of AVS justifies the use of the post-slaughter electric shock for poultry for « economic reasons and only at the request of the slaughterhouse to avoid breakage of the wings and birds ». 

« There are things that need to become transparent in the Halal industry in order to create trust in it again for the industry players and the consumers, enabling the ability to collaborate globally. »halalfocus.net

 

Halal. Un sérieux manque de transparence 

https://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/bretagne/halal-un-serieux-manque-de-transparence-11-10-2010-1078043.php

 

 



    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *